18 avril 2019

QUEL MODELE DE SOLIDARITE ?

Au-delà de la polémique se pose pourtant une bonne question : quel système de solidarité voulons-nous ? Celui où chacun choisit les causes qu’il estime légitime ou celui qui redistribue les participations financières en fonction de choix politiques définis par une majorité représentative ? Le modèle de la redistribution collective des solidarités nécessite la confiance, mais aussi une transparence adaptée qui permette de contrôler la juste imposition et le bon usage des sommes partagées. Assurer son bon fonctionnement... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2019

DUREE DE VIE D'UN REFERENDUM ?

Il ne revient pas à un citoyen français de discuter de la nécessité ou non d’organiser un nouveau référendum sur le Brexit en Grande-Bretagne. Il y a certainement d’excellentes raisons politiques à avancer en faveur ou contre cette opération. L’idée avancée par ceux qui s’y opposent selon laquelle il n’y a pas à revenir sur une décision du peuple souverain n’a, en revanche, aucune valeur démocratique. Non seulement l’argument refuse au corps électoral le droit à l’erreur et la liberté de réviser ses choix, mais il pose comme... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2019

DU OU LE PEUPLE ?

Que des hommes, des partisans, des leaders politiques ou des encagoulés, ils se le déclinent au singulier quand il est pluriel, "réel" quand il n'est qu'imaginaire, "vrai" quand la vérité n'est plus qu'une intox ! Dire « nous sommes le peuple » et en appeler à « la souveraineté populaire » est la manière moderne de faire la promotion de la dictature car personne – pas même un « nous » – n’est le peuple. Celui-ci - si tant est qu'il existe, n’est que l’addition secrète des vœux de tous dont nul ne... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2019

LANGUES DE BOIS

Il y a trente ans, les politiques se sont mis à parler « comme le peuple » pour « faire peuple ». Le discours s’est vulgarisé jusqu’à sombrer dans la vulgarité de la parole présidentielle traitant de « pauvres cons » ceux qui étaient considérés jusque là comme des « veaux ». Aujourd’hui, les veaux veulent singer leurs élus en parlant comme eux et il ne s’entend plus au comptoir des réseaux sociaux que langue de bois et mauvaise foi, les deux mamelles de la médiocrité politique. Audiard,... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2019

DERISION, VOUS AVEZ DIT DERISION ?

Le jeu qui consiste à tourner en dérision le moindre propos public sur les réseaux sociaux est usant autant que destructeur. Les joueurs ne pensent pas forcément à mal, mais ils participent du travail de sape contre la démocratie consistant à décrédibiliser tout discours politique d’où qu’il vienne. Au terme de la partie, quand la fatigue aura achevé son travail, le retour à l’ordinaire risque d’être brutal !
Posté par Le_Refusant à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2019

DROIT DE L'ENFANT A TEMPERAMENT

Où est l’erreur quand ce sont ceux qui brandissent les droits de l’enfant pour refuser une IVG à une femme qui dénient aux enfants des djihadistes celui de (re)venir dans leur pays d’origine ?  
Posté par Le_Refusant à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2019

ALGERIE vs FRANCE

Entre les manifestations contre la candidature de Bouteflika en Algérie et celles qu’on observe en France ces derniers temps, il y a une différence instructive : l’ampleur du mouvement algérien qui rend inutile le recours à la violence. De fait, celle-ci est l’arme soit des désespérés, soit des voyous, soit des minorités non représentatives. La démocratie dans la rue n’est pas plus légitime que celle des urnes ; pour l’être, il faut seulement pouvoir témoigner de sa représentativité par le poids du plus grand nombre. Le... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2019

POLEMIQUES

Les Français n’aiment pas l’Histoire, ils ont seulement le goût des anecdotes (racontées par Stéphane Bern) et celui de la polémique (incarnée par Eric Zemmour). Chacun notera que monsieur Zemmour, précisément, n’est pas embauché par Radio Classique comme historien mais bien en tant que « polémiste ». C’est ce choix par l’antenne d’une catégorie d’intervenants plutôt que d’une autre qui est regrettable.
Posté par Le_Refusant à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2019

LE CAPITALISME CHOLESTEROLISANT

Le capitalisme, c’est comme le cholestérol : il y en a du bon et du mauvais. Le premier utilise son gras pour créer des molécules de richesses susceptibles de profiter à l’ensemble du métabolisme auquel il appartient. Le mauvais se contente de capter à son seul profit les richesses produites, au risque de provoquer une altération globale de l’organisme ; il se comporte comme les corsaires du XVIIe siècle : il sillonne le réseau sanguin et prend en chasse les protéines de transport pour accumuler dans ses réserves le... [Lire la suite]
Posté par Le_Refusant à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2019

VOL AU-DESSUS DU NID DU COUCOU

Celui qui vole un œuf ne vole pas un bœuf. Il vole un œuf parce qu’il est dans la misère, quand celui qui vole un bœuf n’en a pas le besoin vital. Quel être humain peut manger un bœuf ? Il n’y a pas de vol quand il s’agit de manger, juste une nécessité sous peine de mort si elle n’est pas assouvie. Les voleurs, ce sont les riches, ceux qui s’approprient au-delà de ce qui leur est nécessaire. Le mérite agité pour justifier les appropriations abusives s’arrête là où commence le droit à la vie d’autrui.
Posté par Le_Refusant à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]