SERGUEI-2-151002Droit dans ses bottes, le président de la République étonne autant qu’il agace. Serait-il borné ? Non : c’est plutôt le fait de le croire qui limite toute bonne évaluation de la situation. Droit dans ses bottes, le président s’entête parce qu’il sait qu’il n’y a pas un leader d’opposition, à cette heure, qui puisse légitimement prendre sa place. Face à la division, le prince a toute latitude pour régner comme bon lui semble.