photo_pdt_4981Le croyant sait ce qu’il doit croire et il croit ce qu’il doit savoir. Mais que sait-il de tout le reste ?

Le savant sait ce qu’il sait et croit ce qu’il ne sait pas. Ce reliquat d’ignorance en fait un croyant comme les autres, sauf qu’il sait qu’il ignore ce qu’il croit et, s’il est honnête avec lui-même, reste toujours sceptique face à ses croyances, attitudes qu’il ne peut pas partager, par définition, avec le croyant. Une « sacrée » différence !